Sylvie Sagbo-Gommard interviewé par LEPETITJOURNAL.COM

Sylvie Sagbo-Gommard interviewé par LEPETITJOURNAL.COM

Sénar Les délices de Lysa, entreprise familiale fondée en 1977 par Lydie Sagbo et spécialisée dans la transformation d’arachides et noix de cajou, puis elle a été repris depuis 2015 par sa fille Sylvie. Ainsi, elle nous raconte l’histoire de cette PME en pleine croissance;

Sylvie Sagbo-Gommard a toujours vécu au milieu des arachides. Petite, elle aidait sa mère, Lydie, à transformer les arachides et à ensacher les produits terminés et ensuite vendus devant le domicile familial. Leur secret ? Un four à pierres réfractaires chauffées au feu de bois, pour que l’aliment soit grillé à sec et garde toute sa saveur et son croquant. Très vite, le succès prend de l’ampleur et Lydie décide d’étendre sa production avec les noix de cajou et le pop-corn. En 1982, elle obtient un numéro FRA (qui autorise la fabrication, la transformation, le conditionnement et la mise en vente de tous produits destinés à l’alimentation humaine ou animale au Sénégal) et commence à vendre dans les grandes surfaces de l’époque.

Les années passant, Lydie songe à passer la main pour prendre sa retraite. Mais elle souhaite que Sénar reste dans la famille. Sylvie, la troisième de ses cinq enfants décide de reprendre le commerce établi. Elle qui a suivi ses études à Dakar puis en France (elle a obtenu un master en finance et gestion des marchés obtenu à l’Ecole de Gestion de Paris) et qui a ensuite travaillé 18 années en France dans la finance de marché, décide de prendre la relève. « J’avais envie de rentrer au pays, confie-t-elle.

La vie au région parisienne, avec deux jeunes enfants, devenait compliquée. Nous avions lancé un restaurant de cuisine africaine avec mon mari et nous connaissions déjà la vie d’entrepreneurs. J’avais très envie d’entreprendre au Sénégal où je sentais que les choses bougeaient. Et aujourd’hui, j’aime tous les aspects de ce nouveau challenge : la vente, le marketing, l’innovation afin d’être toujours devant la concurrence… ». En effet, la concurrence est très présente mais ne décourage pas Sylvie, bien au contraire, c’est ce qui la fait progresser : « La clé de la réussite est l’innovation. Nous inventons toujours de nouveau produits pour nous démarquer. C’est important, surtout au Sénégal où on est vite copié » explique-t-elle.

Confiante dans le potentiel de développement de Sénar Les délices Lysa, l’atelier de production de Dakar (qui était jusqu’alors dans la maison familiale) a été délocalisé près de Rufisque le 1er avril 2019 dans des locaux plus spacieux permettant d’accueillir le personnel qui a triplé (une trentaine de personnes aujourd’hui, majoritairement des femmes). Depuis son arrivée en 2015, Sylvie a effectué des changements majeurs dans plusieurs domaines : création d’une nouvelle identité visuelle, lancement de nouveaux produits, développement des réseaux sociaux, mise en place, avec l’aide de son mari, d’outils de gestion plus performants permettant un meilleur suivi de la comptabilité, des livraisons, etc.…

« La première année, j’ai surtout réorganisé l’entreprise pour qu’elle gagne en efficacité » analyse Sylvie. Et le chiffre d’affaires augmente nettement ! « Les plus gros défis sont liées à la gestion des ressources humaines et au financement » poursuit-elle. Des formations sont mises en place pour le personnel, qui est, dans l’ensemble, très fidèle à l’entreprise. Par ailleurs, en 2017, le fonds d’investissement Teranga Capital a investi dans la société et l’accompagne dans sa croissance.

Voir la suite de l’article ici

 

Leave a comment

Voir aussi